Petite Enfance : de la liberté dans ma motricité !

Dès ma naissance, je suis l’acteur principal de mon développement à tous les niveaux, dans mes émotions, dans mes relations aux autres, dans ma motricité.

Il est vrai que, malgré ma curiosité, je ne peux pas tout faire seul. J’ai besoin de l’accompagnement et du soutien de l’adulte pour me rassurer et me guider dans mes expériences.

Mes expériences

A la crèche, comme à la maison, j’ai besoin d’espace et de temps pour me développer.


Tout éveille ma curiosité : j’ai envie de me déplacer, d’attraper, de mettre à la bouche. Il faut ainsi que je sois dans un milieu sécurisé où je ne risque pas de me blesser.


Je prends le temps nécessaire pour faire l’expérience d’une nouvelle position, puis je la répète plusieurs fois pour en faire une acquisition. L’adulte m’explique alors comment je peux m’y prendre.

Le soutien de l'adulte

L’adulte me laisse le temps d’expérimenter.
J’ai donc tout le plaisir pour essayer, échouer, puis réessayer et réussir avec ses encouragements.

Même si les adultes s’inquiètent de ne pas me voir réussir comme les autres enfants, je suis un individu à part entière : je suis unique, notamment dans ma motricité.

J’ai mon propre rythme d’exploration et je suis respecté pour cela. Je n’ai donc pas besoin d’aide technique (yupala, trotteur), ni d’être installé dans une position que je ne maîtrise pas.

J’évolue dans des espaces sécurisés et sécurisants avec l’accompagnement corporel et verbal de l’adulte.

Dans un premier temps, on peut me proposer un tapis plutôt dur sur lequel quelques jeux légers, faciles à attraper et favorisant mon éveil sensoriel sont proposés.

Puis en fonction de mes capacités, les jeux peuvent changer de place (sur une table, sous un objet) et devenir plus complexes (faire un parcours moteur, aller au parc).

Mon développement

Voici quelques étapes clés de mon développement.

Il peut m’arriver de sauter une étape puis d’y revenir plus tard. Je peux aussi être « bloqué » ou « en décalage » avec l’âge indiqué.

Le médecin traitant et l’équipe de la crèche sont présents pour rassurer ma famille et trouver des solutions si besoin.

  • De 0 à 3 mois :
    Je suis en position fœtale, bras et jambes pliés sur mon corps. Cette position m’offre une sécurité de base à partir de laquelle va se construire l’ensemble de mes mouvements. Ma motricité est d’abord de nature réflexe, comme notamment le réflexe d’agrippement ou grasping. Je saisis souvent les doigts des adultes pour entrer en relation avec eux. Puis mes mouvements sont de plus en plus contrôlés. Ma tenue de tête est de plus en plus importante, je commence ou j’essaye de me tourner sur le côté. Les adultes peuvent alors me mettre sur le ventre (prévention de la plagiocéphalie).
  • De 3 à 6 mois :
    Je me retourne à présent du ventre sur le dos puis du dos sur le ventre. Ma tête tient sans soutien. C’est une période où j’expérimente le regroupement, c’est-à-dire le lien entre le haut et le bas de mon corps. J’utilise alors mon corps dans son entièreté : j’aime porter mes pieds à la bouche, saisir des objets avec mes deux mains, pédaler et repousser avec mes pieds et mes jambes.
  • De 6 à 10 mois :
    C’est une période où j’expérimente les déséquilibres. Je me tourne facilement du dos au ventre et du ventre au dos, j’apprends à m’assoir seul puis à tenir assis sans soutien. Le fait d’apprendre seul me permettra de maîtriser cette position. Je coordonne de mieux en mieux les parties de mon corps : je commence à ramper puis à marcher à 4 pattes. J’explore ainsi de nouveaux espaces de jeux.
  • De 12 à 21 mois :
    Je tiens progressivement debout sans appui puis je me lance : mes premiers pas sont faits. Après plusieurs mois d’essais sans l’aide de l’adulte mais avec ses encouragements, ma marche se stabilise. J’aime grimper sur tout ce qui est à ma portée, pousser, tirer et lancer les jeux proposés.
  • De 12 à 21 mois :
    Je tiens progressivement debout sans appui puis je me lance : mes premiers pas sont faits. Après plusieurs mois d’essais sans l’aide de l’adulte mais avec ses encouragements, ma marche se stabilise. J’aime grimper sur tout ce qui est à ma portée, pousser, tirer et lancer les jeux proposés.
  • A partir de 21 mois :
    Je peux maintenant courir puis sauter. J’exerce ma motricité aux quotidiens grâce à toutes les expériences que je réalise sous le regard attentif de l’adulte. Il me soutient et verbalise lorsque je manipule des objets sensoriels, des jeux de plus en plus fins et complexes. Il m’accompagne lors des temps où je suis actif et m’aide à trouver des solutions pour me poser si j’en ressens le besoin.

Ainsi, afin de me développer au mieux, l’équipe de ma crèche se tient à disposition pour m’accompagner et répondre aux questions de ma famille.

Consulter nos autres articles dédiées à la Petite Enfance :

L’importance du parent en crèche

Vous aimez cet article ?
Partagez-le.

Ces articles pourraient vous intéresser